hot club
Marennes-Oléron
Le Jazz comme on l'aime ...

Hommage à Pierre Christophe

Pierre Christophe nous a quittés le 20 octobre 2019. Il avait fondé le Hot Club de Marennes-Oléron trente ans plus tôt pour promouvoir le jazz dans la région. Il a réussi au delà de toute espérance, grâce à ses compétences et ses grandes qualités humaines.
Un membre du Hot Club Marennes-Oléron lui rend hommage.
Comme tous ses nombreux amis, je ressens un immense vide avec la disparition de Pierre Christophe. Je ne l'ai vraiment connu qu'un peu plus de dix ans, et j'ai été frappé par sa puissante personnalité très attachante dont je désire témoigner ci-dessous.
En premier lieu, je dirais que Pierre était un connaisseur : s'il s'intéressait à quelque chose, c'était toujours pour en saisir toutes les nuances, toutes les tendances pour ensuite dégager sa propre opinion avec un goût sûr. 
Pierre avait de nombreuses passions mais celle qui dominait sans doute le plus était la passion de la musique et surtout du jazz. Il fut membre du Hot Club de Limoges, aux premières loges avec Jean-Marie Masse, à la grande époque où défilaient dans cette ville les meilleurs artistes américains. S'il était résolument pour le jazz façon « Hot Club » (mais en existe-t-il un autre ?) c'était avec un esprit très ouvert et une bonne connaissance de tout ce qui paraissait. Les musiciens actuels comme Wycliffe Gordon l'intéressaient beaucoup, et il appréciait aussi la musique classique, me parlant volontiers de son goût pour les compositeurs russes de la fin du XIX° siècle (Borodine, Moussorgski, …).
Et, de plus, il était doté d'une oreille quasiment infaillible qui identifiait les musiciens les plus inattendus.  
Que dire du vin ? Sa cave riche d'environ 1500 bouteilles voisinait avec sa collection de disques. Il avait son réseau de vignerons, surtout dans les vins de Loire qu'il chérissait tant. Il nous honorait généreusement chaque lundi d'une dégustation et sur sa table apparaissaient des étiquettes et des cépages inattendus sélectionnés avec soin. Ses goûts étaient aux antipodes des modes, comme celles incarnées par Robert Parker, le célèbre chantre d'un vin de Bordeaux formaté. "Ici on n'aime pas trop les Parker " disait-il ironiquement ! Pierre adorait aussi la cuisine et les bons plats. Il avait le génie d'improviser des mets succulents au gré de son inspiration. Le goût sûr ! 
J'étais toujours impressionné par la collection de Connaissance des arts  qui tapissait les étagères de son bureau. Pierre était incollable sur la peinture et peignait lui-même de très belles aquarelles ou huiles sur divers supports. Quelques-unes ornaient son salon, mais il avait aussi une collection de toiles de divers peintres d'une notoriété certaine qu'il accrochait ou décrochait selon son humeur. 
On pourrait parler aussi du marin et de son voilier, de l'amateur d'aviation (il faisait des maquettes), du fin lettré, du jardinier … 

Pierre était un battant, lui que la vie n'a pas toujours favorisé. Tour à tour instituteur dans la campagne limousine dans les années 50, officier en Tunisie, médecin de campagne remplaçant, il devint finalement pédiatre à force de travail acharné et de volonté. Chapeau ! 
Tout était passion chez Pierre, mais toutes ses passions ne l'empêchaient pas d'être ouvert aux autres avec simplicité et bienveillance quelle que soit l'origine de ses interlocuteurs. S'il pouvait être critique et ferme dans ses choix, il savait exprimer ses convictions avec courtoisie et respect d'autrui. 
 
Sa grande générosité l'incitait à partager largement son expérience et ses connaissances, ouvrant à tous les portes de son domicile.

Il aimait la vie, l'amitié, les autres …  

Je me plais à penser qu'il est à présent  In The Upper Room  chanté par sa chère Mahalia Jackson, lui, le chrétien agnostique, comme parfois il aimait à se définir avec humour. 


Claude BISSERIEX
Ce texte est également paru sur le site du Hot Club de France.
Écoutez SWING FM la radio du Hot Club de Limoges
Une radio 100% swing consacrée au Jazz, au Blues et Gospel. Créée il y a 25 ans, Swing FM ravit tous les amateurs de jazz authentique,  en France, et dans le monde entier via Internet
Lisez le Bulletin du Hot Club de France
Un magazine original traitant aussi bien de l'actualité des musiciens d'aujourd'hui que des grandes figures de l'histoire du jazz.
Nos partenaires
© Hot Club Marennes-Oleron 2019